Logo Metropole

Plan France Relance : plus de 1,5M€ d’aides pour la Métropole

1 semaine 4 jours ago
Deux projets viennent de se voir retenus dans le cadre du Plan France Relance et de l’appel à projets « Recyclage foncier en Normandie » : Rouen Flaubert et la ZAC du Halage. La Métropole Rouen Normandie compte un nombre important de friches industrielles ou urbaines dont la transformation est au coeur du projet de territoire. Deux projets structurants et représentatifs de cette volonté de reconversion viennent de se voir retenus, dans le cadre du Plan France Relance et de l’appel à projets « Recyclage foncier en Normandie » : Rouen Flaubert et la ZAC du Halage. L’État va apporter ainsi un soutien financier de plus de 1,5M€ pour encourager ces deux projets. Lors de l’élaboration du Plan local d’urbanisme, le potentiel de friches sur le territoire a été estimé à 292 hectares s’agissant des friches à vocation économique et à 448 hectares s’agissant des friches à vocation habitat ou mixtes. La Métropole a candidaté à l’appel à projets « Recyclage foncier en Normandie », lancé le 19 janvier. Mis en place dans le cadre du plan France Relance, il vise à accélérer la réalisation d’opération d’aménagement sur des espaces en friche. Sur les différents sites identifiés, 2 projets ont été retenus pour bénéficier d’un soutien financier de l’État : Rouen Flaubert, pour un soutien à hauteur de 850 000 € et la ZAC du Halage pour un montant de 678 365€. Ce qui représente un soutien global de plus d’1,5M€ pour deux projets de reconversion majeurs sur le territoire métropolitain. Ces projets contribuent à la relance économique ainsi qu’à limiter l’étalement urbain et l’artificialisation des sols. Recyclage de friches pour l’accueil d’activités économiques > ZAC du Halage (16 hectares) Le secteur Seine-sud constitue le principal gisement foncier mobilisable pour l’accueil d’activités économiques, notamment dans le cadre de la démarche Territoires d’industries. L’actualisation du Plan Guide de Seine sud a été finalisée en 2020 et a permis de définir un nouvel équilibre entre enjeux de développement économique et enjeux environnementaux. Une 1re phase opérationnelle a été engagée fin 2020 avec le démarrage des travaux de la ZAC de la Sablonnière (25 ha), dont la commercialisation rencontre par ailleurs un vif succès. La mobilisation du Plan de relance va contribuer à accélérer la mise en oeuvre du projet de réhabilitation du secteur Seine Sud à travers des interventions sur la ZAC du Halage. Les travaux de dépollution et d’aménagement de cette ZAC, représentant un investissement de 7,8 M€ HT pour un déficit de l’ordre de 2,4 M€, doivent être engagés au second semestre 2021. Ce site a fait l’objet d’un dépôt de dossier Recyclage foncier, au titre du déficit de l’opération (2,4 M€). Opération de renouvellement urbain > ZAC Rouen Flaubert (68 hectares) La ZAC Rouen Flaubert, qui fait partie du Quartier Rouen Flaubert de 90 hectares, doit permettre la régénération d’un espace de 68 hectares en interface du port et du tissu urbain dense du coeur d’agglomération. Cette opération, prévoit la construction d’environ 448 000 m² de surface de plancher (SDP) mixant logements, bureaux, locaux d’activités, équipements publics et commerces de proximité, représente un investissement de près de 209 M€ avec un apport financier de la Métropole de plus de 132 M€ (113 M€ au titre des rachats d’ouvrages à l’aménageur et 19,5 M€ au titre de la participation en ZAC). Cette opération de renouvellement urbain bénéficie également du soutien de la Région, de l’Europe, de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie, du Pacte Métropolitain et Écocité et de l’ADEME pour un montant de 16,8M€. Les recettes de cession des terrains représentent 61,5M€. La programmation pourrait être appelée à évoluer dans le cadre de la concertation engagée fin 2020, sans toutefois remettre en cause les grands principes de la ZAC. Le dossier a été déposé au titre de l’Appel à projets Recyclage foncier pour les aménagements d’espaces publics relatifs au secteur « Rondeaux », représentant un investissement de 2,8 M€ HT.

Planification des travaux de l’été 2021

1 semaine 6 jours ago
Différents travaux de réseaux, de voirie, de réfection des voies et de la ligne aérienne de contact du métro vont être réalisés à compter du 28 juin. Cet été la Métropole va profiter à la fois d’une baisse de la demande de déplacement et de conditions météorologiques plus favorables pour réaliser un certain nombre de chantiers, visant à améliorer le cadre de vie et la mobilité des habitants. Une coordination de l’ensemble de ces chantiers permet d’en assurer le bon déroulement et de mettre en place des déviations ainsi que des modifications de parcours des transports en commun afin de limiter l’impact en termes de mobilité. Travaux prolongement TEOR La Métropole initie actuellement des travaux pour prolonger la ligne TEOR entre la place du Boulingrin et le CHU Charles Nicolle. Cet aménagement complémentaire a été largement demandé et plébiscité lors de la concertation 2014-2015 du projet T4. Depuis l’été dernier, des travaux sur les réseaux se succèdent sur les boulevards de Verdun et Gambetta. Ils ont pour objectifs d’étendre, de renouveler et de sécuriser les réseaux afin d’offrir un service toujours plus efficace et bénéficiant d’une meilleure performance environnementale. La 1re phase du chantier du réseau d’assainissement a été réalisée l’année dernière sur le boulevard de Verdun. La 2de phase située sur le rond-point Saint-Hilaire et débutée mi-mai se déroule jusqu’à la fin du mois d’août 2021. Cette phase est l’une des plus complexes en termes de gestion de la circulation, car elle implique la réduction du nombre de voies sur le giratoire de la place Saint-Hilaire. Pour pallier cette forte contrainte, des mesures d’accompagnement sont indispensables, c’est pourquoi : L’accès au giratoire Saint-Hilaire depuis la route de Darnétal reste interdit pour tous. Les accès riverains sont maintenus le long de la route de Darnétal, seul l’accès au giratoire est concerné, La rue des Sapins est maintenue en sens unique dans le sens boulevard de Verdun vers rue des Sapins. Simultanément à ces travaux sur le giratoire Saint-Hilaire, des travaux de réseaux de chaleur se poursuivent sur la route de Darnétal et sur la rue de l’Abreuvoir. À noter qu’à partir du mois de juillet, en parallèle des chantiers évoqués ci-dessus, des travaux d’eau potable se dérouleront sur le boulevard Gambetta. La traversée du secteur Saint-Hilaire étant difficile jusque fin août 2021, il est conseillé d’éviter le secteur. Les travaux d’aménagement liés au prolongement TEOR en tant que tel débuteront également cet été sur les contre-allées du boulevard de Verdun. Les travaux seront réalisés de l’été 2021 à l’été 2022. Les enjeux sont d’améliorer l’offre de transport en commun en proposant notamment une liaison directe gare-CHU, d’assurer une continuité cyclable jusqu’au CHU, de requalifier et d’améliorer les espaces traversés (création de parvis, places arborée et mise en valeur du patrimoine), de répondre aux normes PMR et sécurité incendie et de végétaliser l’axe. Seront ainsi réalisés des travaux de voirie, la requalification de façade à façade, l’insertion de stations TEOR et de couloir bus et des plantations diverses. Cette extension représente un investissement de 4,5M de € (avec le soutien du FEDER et de la DSIL).   Étanchéité parking de l’Hôtel de Ville Ce chantier sur la plateforme bus située devant l’Hôtel de Ville (Place du Général de Gaulle) a pour objectif de reprendre l’étanchéité du parking et de remettre en état la chaussée de la plateforme bus. Ils se dérouleront du 15 juillet au 15 août. Impacts principaux : Essentiellement déviation ligne bus Légère gêne à la circulation en raison du report des arrêts de bus sur la rue Jean Lecanuet. Chantiers rue Louis Ricard Tout au long de l’été seront réalisés, rue Louis Ricard, des travaux visant à améliorer les réseaux d’eau et d’assainissement et à remettre en état la voirie avec une optimisation des aménagements et une prise en compte des cheminements vélos. Impacts principaux : Fermeture de la rue entre la place Beauvoisine et la rue Sainte-Marie Déviation par la rue Sainte-Marie Déviation de lignes de bus. Tête sud du pont Mathilde et tête sud du pont Corneille Ces travaux font suite à la concertation de 2018 et à l’enquête publique de septembre 2020 concernant la déconstruction de la trémie ferroviaire. Ils se divisent en deux zones : En tête sud du pont Mathilde, la Métropole réalise les raccordements définitifs entre le pont Mathilde et la voie du Cours la Reine tout en améliorant la liaison avec le boulevard industriel pour réduire les ralentissements dans le tunnel de la Grand Mare. Ces travaux ont été lancés fin mai. La phase actuelle est la plus contraignante (fermeture d’une voie sur le pont). Elle prendra fin aux alentours du 18 juin. Le reste des travaux sera réalisé en maintenant la circulation. Ces travaux dureront jusqu’à fin octobre. En tête sud du pont Corneille avec la création d’une rampe modes doux (vélos/piétons). Il s’agit d’un ouvrage d’art de 150m de long parallèle à la rampe automobile pour que les cyclistes et les piétons puissent relier les quais bas et les quais hauts en sécurité. La mise en service de l’ouvrage est programmée début 2022. Ces travaux génèrent peu de nuisances, car ils se font hors circulation. Seuls des travaux sur le réseau d’eau potable impacteront la circulation du 21 juin au 2 juillet, sur la voie de droite montante dans le sens Boulevard industriel -> Rouen. Basculement de la voie « tourne à droite » vers le pont Corneille sur la voie centrale. Une déviation vélos sera mise en place pour assurer la continuité entre le chemin de halage de Sotteville/Saint-Étienne-du-Rouvray et Rouen. Ces chantiers se veulent exemplaires en termes de traitement des matériaux : le maximum des produits excavés est réutilisé sur place. Un nouveau type de suivi a été imposé par la Métropole aux entreprises et au maître d’oeuvre pour garantir une optimisation de la réutilisation des matériaux et une réduction maximale des déchets. La SNCF interviendra par la suite pour la démolition de la tranchée couverte en Mai-Juin 2022. Le coût total de cette opération est de 5M€ cofinancés par l’État, la Région, le Département, le GPMR, la SNCF et la Métropole. Ouvrage piéton Aubette sur route de Lyons Le trottoir en encorbellement au-dessus de l’Aubette va être rénové route de Lyons. Ce chantier durera sur juillet et août. La rue sera mise en alternat. Travaux quais et parking de la Bourse C'est une reprise de travaux suite à un contentieux. Les travaux réalisés sur la chaussée en 2014 présentent de nombreux défauts : fuites dans le parking Opéra et création de nids de poule récurrents qui obligent à fermer de façon intempestive la chaussée chaque hiver. Ces travaux d’amélioration seront financés en grande partie par les assurances, la délibération sera votée au conseil métropolitain de juillet. 6000m² de surface seront ainsi traités (retrait des enrobées actuels, trottoirs, bordures, reprise de l’étanchéité puis pavage, enrobées, trottoirs) pour assurer une chaussée et un parking sécurisé. Ces travaux se dérouleront du 28 juin à fin septembre. Principaux impacts : la circulation ainsi que le stationnement seront interdits sur le quai de la Bourse de la rue Grand Pont à la rue Jeanne d’Arc > mise en place de déviations. Les accès aux riverains seront maintenus durant la totalité des travaux. Les rues Jacques Lelieur et de la Champmesle seront mises en impasse depuis la rue Saint-Étienne des Tonneliers. Suppressions des arrêts de bus sur les quais hauts rive droite et réorganisation importante du réseau de transport en commun. Chantier Gaz en bas de la rue de la République Une canalisation de gaz sera remplacée au bas de la rue de la République (secteur Quai Corneille) sur la deuxième quinzaine de juillet. Impact : Fermeture du bas de la rue de la République > mise en place d’une déviation. Pont de Tourville-la-Rivière Un chantier de reprise de l’étanchéité et de la couche de roulement va se dérouler sur juillet et août. Impacts : Fermeture à la circulation > déviation par autoroute A13. Mise en place d’une navette bus entre la ZAC du Clos aux Antes et la gare de Oissel. Travaux réseau eau potable - Canteleu à Quevillon La Régie de l’Eau et de l’Assainissement réalise actuellement des travaux d’interconnexion des réseaux d’eau entre Canteleu et Quevillon, en passant par Saint Martin de Boscherville. Ces travaux, débutés en mai, se poursuivront jusqu’au 30 juillet pour la section Saint-Martin de Boscherville (route barrée chemin du Moulin), jusqu’au 9 juillet pour la section Route de Duclair (rétrécissement des voies), et jusqu’au 2 juillet sur l’ancienne route de Duclair (route barrée). Travaux rue Sadi Carnot à Darnétal Des travaux préparatoires aux travaux qui se dérouleront à l’été 2022 auront lieu du lundi 28 juin au mardi 31 août sur la rue Sadi Carnot à Darnétal. Objectifs : renouvellement de la canalisation d’eau potable, réhabilitation ponctuelle du réseau eaux usées et renforcement du réseau des eaux pluviales avec raccordement au collecteur existant au niveau de la mairie de Darnétal. Principaux impacts : Devant l’Hôtel de Ville rue Sadi Carnot et rue Gustave Flaubert du 7 au 21 juillet Rue Sadi Carnot barrée depuis l’intersection Gustave Flaubert à hauteur du CIC. Mise en impasse depuis la rue de Longpaon pour assurer la livraison des commerçants. Rue Sadi Carnot en direction de la rue Gustave Flaubert circulation en demi-chaussée régulée par feux de chantier. Les feux actuels dans cette intersection seront éteints le temps des travaux sur l’ensemble des deux phases. Raccordement eau potable sur la rue Albert Fauquet : rue barrée depuis la rue Gustave Flaubert à la rue Maugendre dans les deux sens sur 3 jours maximum. Rue barrée entre la rue Gustave Flaubert et la rue de Longpaon à partir de mi-juillet jusqu’au 31 août 2021. Transports en commun : L’arrêt CANADIENS et le terminus DURECU LAVOISIER sont supprimés pendant la durée des travaux. Le nouveau terminus sera l’arrêt MAIRIE DE DARNETAL. Chantiers sur itinéraire métro Dans le cadre de l’entretien du métro, différents chantiers de maintenance sont à réaliser cet été. Tunnels : Finalisation de la section Palais de Justice –Gare, réalisée en partie à l’été 2018 Remplacement d’appareils de voie (aiguillage) Remplacement de rail descente tunnel métro Quai rive droite et descente vers trémie Joffre métro rive gauche Europe : reprise d’un circuit de voie (boucle de détection à proximité d’aiguillage) Ensemble du réseau : travaux sur la caténaire Élagage inclus dans les nuits de travaux. Impacts principaux : Coupure complète du tunnel entre Théâtre des Arts et Boulingrin du 23 juillet inclus au 25 juillet inclus Nuits longues sur l’ensemble du réseau du 19 juillet au 8 août Nuits longues sur branche Technopole du 9 août au 15 août -> mise en place de navette.   TRANSPORTS EN COMMUN : ADAPTATION DES PARCOURS À partir du 28 juin et jusqu’au 26 septembre, les différents travaux de voirie, de réfection des voies et de la ligne aérienne de contact du métro vont entraîner des modifications de parcours sur certaines lignes de bus ainsi que des interruptions de trafic partielles ou totales des lignes de Métro. Lors de ces interruptions, des navettes de substitution seront mises en place afin d’assurer la continuité de desserte. Les voyageurs sont invités à prendre connaissance plus précisément des déviations mises en place en utilisant les outils de communication du Réseau Astuce : Site reseau-astuce.fr Application My Astuce Astuce en ligne au 02 35 52 52 52 dès 7h30 Twitter @reseauastuce  

A Vivatech, six startups de la Métropole à la conquête du monde

2 semaines 1 jour ago
À la suite d’un appel à manifestation d’intérêt, We Are Normandy a dévoilé la liste des 12 startups qui embarqueront pour la 5ème édition de VivaTechnology les 16,17 18 et 19 juin prochains à Paris Porte de Versailles. Objectif : faire rayonner l’innovation normande au niveau national et international ! VivaTech, c’est le rendez-vous numéro 1 en Europe des startups, de la transformation numérique et de l’innovation. Pour la première fois depuis sa création le salon se tiendra sous un format d’événement hybride. La partie physique qui se déroulera à Paris, Porte de Versailles, sera complétée par une partie digitale avec la création d’une plateforme en ligne pour les visiteurs virtuels. Diffusion de conférences, live accessible 24 h/24, découverte immersive des dernières innovations grâce à des modélisations 3D, algorithmes de mise en relation facilitant le networking et les échanges seront au programme. La Communauté urbaine Caen la mer et la Métropole Rouen Normandie, en collaboration avec l’association NWX et le soutien de la Région Normandie et de l’AD Normandie, ont lancé un appel à manifestation d’intérêt sous la bannière We Are Normandy afin de sélectionner 12 startups normandes pour participer à VivaTechnology 2021. L’objectif de We are Normandy est de promouvoir le savoir-faire normand en matière de numérique et d’innovation sur un stand de 70 m² en plein coeur de l’événement. Chaque startup bénéficie d’un corner dédié sur le stand We Are Normandy lui permettant de présenter son innovation au monde entier et de rencontrer de potentiels clients et investisseurs. L’occasion de rencontrer des participants de 125 pays, représentant 13 000 startups et 3 300 investisseurs. Les six startups qui représenteront la Métropole à Vivatech WATIZ (Rouen) Watiz est un assistant shopping basé sur de la reconnaissance visuelle. Il s’agit d’une application permettant de retrouver à partir de la photo d’un vêtement des produits identiques ou similaires en e-commerce. Bien plus qu’un moteur de recherche visuelle, Watiz est également une application inspirante et dispose d’un mur d’inspirations tout comme Pinterest pour permettre à ses utilisateurs de découvrir de nouveaux produits, marques et tendances en un clic. Plus d'infos : https://watiz.io/ PROTECT ECRAN (Rouen) Depuis 2016, Protect ECRAN met tout en oeuvre pour combiner innovation, technologie et hygiène afin de concevoir et développer des films de protection pour toutes les surfaces tactiles. L’ambition de notre startup normande est grande : protéger tous ces écrans qui envahissent nos environnements professionnels et privés, mais protéger également et surtout leurs utilisateurs. Grâce à des partenariats de pointe, la gamme brevetée PureSCREEN est aujourd’hui composée de deux solutions distinctes, toutes deux certifiées anti-coronavirus et anti-covid19. Plus d'infos : www.protectecran.com COLIBRI DPO (Rouen) Colibri DPO est un outil de gestion de conformité RGPD. Réel logiciel métier pour les Délégués à la Protection des Données, notre solution dispose de tous les outils nécessaires à une mise en conformité qualitative, simple et efficace. Plus d'infos : https://colibri-dpo.com JELLYBOT (Petit Quevilly) Jellybot est un constructeur universel de chatbots sans code, adaptable à tous les besoins de l’entreprise ou de la relation client, et accessible via différentes interfaces comme Microsoft Teams, Facebook Messenger, WhatsApp, un webchat personnalisé sur site ou application… mais aussi tout simplement sous vos yeux en réalité mixte ! En partenariat avec Microsoft et Synergiz, JellyBot plonge dans la réalité mixte pour répondre aux besoins des métiers les plus mobiles, où un accès en mains libres au SI et à ses données est susceptible d’améliorer l’efficacité et l’inclusivité des process : équipes industrielles, maintenance des chaînes de production, services ambulatoires, etc. Grâce aux lunettes connectées Microsoft Hololens2, l’utilisateur peut interroger le SI de son entreprise en langage naturel et par simple commande vocale. Plus d'infos : https://jelly-bot.ai/ WEEM (Petit Quevilly) La WeeM est une cabine acoustique, connectée et sécurisée ; made in France et écoconçue. La WeeM s’adresse à tous et en particulier à 20% de la population en situation de précarité numérique. Alors que la digitalisation des services de l'État s'accélère, notre mission est de simplifier le quotidien des usagers en leur proposant un véritable guichet de service pour réaliser leurs démarches administratives, dans une confidentialité absolue. Nous luttons ainsi contre les inégalités en fournissant l’accès à Internet et aussi en améliorant les compétences des usagers grâce à nos télémédiateurs numériques. Avec ses nombreux équipements, la cabine peut aussi être un espace de microworking ou de téléconsultation. Plus d'infos : https://www.weem.fr/ SECURKEYS (Rouen) SecurClés est le « Shazam » de la clé : SecurClés est la première application permettant de faire, depuis son canapé, un double de clés et de badges d’immeuble de façon simple, sûr et rapide. SecurClés applique des procédures de sécurité strictes et garantit un anonymat total de la commande à la livraison. Plus d'infos : www.securkeys.com et www.securecles.com

A Vivatech, six startups de la Métropole à conquête du monde

2 semaines 4 jours ago
À la suite d’un appel à manifestation d’intérêt, We Are Normandy a dévoilé la liste des 12 startups qui embarqueront pour la 5ème édition de VivaTechnology les 16,17 18 et 19 juin prochains à Paris Porte de Versailles. Objectif : faire rayonner l’innovation normande au niveau national et international ! VivaTech, c’est le rendez-vous numéro 1 en Europe des startups, de la transformation numérique et de l’innovation. Pour la première fois depuis sa création le salon se tiendra sous un format d’événement hybride. La partie physique qui se déroulera à Paris, Porte de Versailles, sera complétée par une partie digitale avec la création d’une plateforme en ligne pour les visiteurs virtuels. Diffusion de conférences, live accessible 24 h/24, découverte immersive des dernières innovations grâce à des modélisations 3D, algorithmes de mise en relation facilitant le networking et les échanges seront au programme. La Communauté urbaine Caen la mer et la Métropole Rouen Normandie, en collaboration avec l’association NWX et le soutien de la Région Normandie et de l’AD Normandie, ont lancé un appel à manifestation d’intérêt sous la bannière We Are Normandy afin de sélectionner 12 startups normandes pour participer à VivaTechnology 2021. L’objectif de We are Normandy est de promouvoir le savoir-faire normand en matière de numérique et d’innovation sur un stand de 70 m² en plein coeur de l’événement. Chaque startup bénéficie d’un corner dédié sur le stand We Are Normandy lui permettant de présenter son innovation au monde entier et de rencontrer de potentiels clients et investisseurs. L’occasion de rencontrer des participants de 125 pays, représentant 13 000 startups et 3 300 investisseurs. Les six startups qui représenteront la Métropole à Vivatech WATIZ (Rouen) Watiz est un assistant shopping basé sur de la reconnaissance visuelle. Il s’agit d’une application permettant de retrouver à partir de la photo d’un vêtement des produits identiques ou similaires en e-commerce. Bien plus qu’un moteur de recherche visuelle, Watiz est également une application inspirante et dispose d’un mur d’inspirations tout comme Pinterest pour permettre à ses utilisateurs de découvrir de nouveaux produits, marques et tendances en un clic. Plus d'infos : https://watiz.io/ PROTECT ECRAN (Rouen) Depuis 2016, Protect ECRAN met tout en oeuvre pour combiner innovation, technologie et hygiène afin de concevoir et développer des films de protection pour toutes les surfaces tactiles. L’ambition de notre startup normande est grande : protéger tous ces écrans qui envahissent nos environnements professionnels et privés, mais protéger également et surtout leurs utilisateurs. Grâce à des partenariats de pointe, la gamme brevetée PureSCREEN est aujourd’hui composée de deux solutions distinctes, toutes deux certifiées anti-coronavirus et anti-covid19. Plus d'infos : www.protectecran.com COLIBRI DPO (Rouen) Colibri DPO est un outil de gestion de conformité RGPD. Réel logiciel métier pour les Délégués à la Protection des Données, notre solution dispose de tous les outils nécessaires à une mise en conformité qualitative, simple et efficace. Plus d'infos : https://colibri-dpo.com JELLYBOT (Petit Quevilly) Jellybot est un constructeur universel de chatbots sans code, adaptable à tous les besoins de l’entreprise ou de la relation client, et accessible via différentes interfaces comme Microsoft Teams, Facebook Messenger, WhatsApp, un webchat personnalisé sur site ou application… mais aussi tout simplement sous vos yeux en réalité mixte ! En partenariat avec Microsoft et Synergiz, JellyBot plonge dans la réalité mixte pour répondre aux besoins des métiers les plus mobiles, où un accès en mains libres au SI et à ses données est susceptible d’améliorer l’efficacité et l’inclusivité des process : équipes industrielles, maintenance des chaînes de production, services ambulatoires, etc. Grâce aux lunettes connectées Microsoft Hololens2, l’utilisateur peut interroger le SI de son entreprise en langage naturel et par simple commande vocale. Plus d'infos : https://jelly-bot.ai/ WEEM (Petit Quevilly) La WeeM est une cabine acoustique, connectée et sécurisée ; made in France et écoconçue. La WeeM s’adresse à tous et en particulier à 20% de la population en situation de précarité numérique. Alors que la digitalisation des services de l'État s'accélère, notre mission est de simplifier le quotidien des usagers en leur proposant un véritable guichet de service pour réaliser leurs démarches administratives, dans une confidentialité absolue. Nous luttons ainsi contre les inégalités en fournissant l’accès à Internet et aussi en améliorant les compétences des usagers grâce à nos télémédiateurs numériques. Avec ses nombreux équipements, la cabine peut aussi être un espace de microworking ou de téléconsultation. Plus d'infos : https://www.weem.fr/ SECURKEYS (Rouen) SecurClés est le « Shazam » de la clé : SecurClés est la première application permettant de faire, depuis son canapé, un double de clés et de badges d’immeuble de façon simple, sûr et rapide. SecurClés applique des procédures de sécurité strictes et garantit un anonymat total de la commande à la livraison. Plus d'infos : www.securkeys.com et www.securecles.com

Fête du vélo : participez aux ateliers d’autoréparation

3 semaines ago
La Métropole et les communes s’associent pour organiser la Fête du Vélo du 1er au 5 juin. À cette occasion, des ateliers d’autoréparation de vélos sont proposés gratuitement en partenariat avec l’association Guidoline. Du 1er au 5 juin, participez à la Fête du Vélo. La Métropole et les communes s’associent pour vous proposer des ateliers gratuits d'autoréparation de vélos. L’occasion de réparer vous-mêmes votre vélo, tout en étant accompagné et conseillé. Les ateliers sont disséminés sur le territoire. Vous en avez forcément un près de chez vous : Saint-Aubin-Épinay Mardi 1er juin 15h -18h Centre Saint-Romain Malaunay Mercredi 2 juin 14h-17h Mairie -Place de la Laïcité La Londe Jeudi 3 juin 15h -18h Rue Frété -Parking de l'école Bois-Guillaume Vendredi 4 juin 15h -18h Mairie 31 place de la Libération Sotteville-lès-Rouen Samedi 5 juin 9h-12h Hôtel de Ville Rouen Samedi 5 juin 14h-17h Esplanade Musée des Beaux-Arts Inscription

Parc des Bruyères : l'agriculture en ville

3 semaines 3 jours ago
Le Champ des Possibles et Triticum sont installés au cœur du parc naturel urbain du champ des Bruyères. Ils animent le lieu autour des thématiques du jardin, de l'agriculture et de la biodiversité. Le Champ des Possibles et Triticum ont été choisis par la Métropole pour gérer une ferme urbaine au cœur du parc naturel urbain du champ des Bruyères à Sotteville-lès-Rouen et Saint-Étienne-du-Rouvray. Une parcelle de deux hectares est consacrée à l’implantation de la ferme sur les 28 hectares du parc. Les objectifs ? Promouvoir l’agriculture en ville, les pratiques en agroécologie et la pédagogie autour de l’alimentation. Inspiré des principes de la permaculture, c'est un lieu de production maraîchère, d’activités et d’animations pour d’expérimenter l’agriculture en ville. La ferme pédagogique accueillera des jardins pédagogiques, une serre dédiée à la production de légumes bio, des parcelles de céréales anciennes et verger de 80 arbres, composé de variétés plus exotiques comme les figuiers, kakis, goyaviers, asiminiers, amélanchiers ou vigne. Une démarche qui permettra de tester la réaction des espèces au changement climatique et au microclimat urbain. De la terre à l'assiette Le Champ des Possibles proposera des ateliers cuisine "de la terre à l’assiette", des animations nature, des visites du site, des chantiers participatifs et des évènements festifs. Autant d’occasions de mettre les mains dans la terre, en suivant le calendrier agricole et les saisons. De son côté, Triticum, œuvre pour la sauvegarde de semences anciennes. L'association sensibilise le public avec de nombreuses animations comme des visites commentées, des chantiers participatifs, des ateliers créatifs ou des conférences thématiques."L'objectif est que les habitants s'inspirent de tout ce que nous faisons ici pour le refaire dans leur quartier" précise Karen Yvan, coordinatrice du Champ des possibles. Un véritable "laboratoire" sur la transition écologique et alimentaire au cœur de la ville. Le Champ des Possibles Triticum

Journée mondiale des Océans : une semaine d'actions

3 semaines 5 jours ago

À l’occasion de la journée mondiale de l’océan le 8 juin, la Métropole et des associations locales organisent de nombreuses actions de sensibilisation autour de la thématique des déchets et plus particulièrement de la pollution par le plastique.

Les déchets jetés sur la voie publique trouvent souvent le même chemin que celui des eaux de pluie : ruisseau, rivière, fleuve, pour terminer leur course dans la mer. Les plastiques sont les déchets les plus répandus dans l’environnement marin.

La Métropole Rouen Normandie est engagée dans une démarche “Métropole sans plastique” en partenariat avec le WWF. À l’occasion de la Journée mondiale des Océans, une semaine de mobilisation autour d’actions citoyennes est organisée du 5 au 13 juin. Communes, écoles, centre de loisirs, entreprises proposent ainsi de la sensibilisation et des opérations de ramassage de déchets sur l’ensemble du territoire. Les associations et clubs locaux accompagnent cette démarche, notamment l’antenne SURF RIDER de Seine-Maritime, Ecolomouv, Cleanwalker Rouen ou encore le club de Canoé Kayak de Saint-Aubin-les-Elbeuf.

Chaque année en France, 80 000 tonnes de plastique sont rejetées dans la nature. La pollution plastique est un problème global et systémique, tant les usages du plastique sont nombreux et variés au quotidien. À l’échelle mondiale, on estime que plus de 75% de tout le plastique produit dans l’histoire est déjà devenu un déchet. Huit millions de tonnes de ces déchets plastiques finissent dans les mers chaque année, formant des “continents de plastique” qui menacent les écosystèmes marins et contaminent les chaînes alimentaires.

Par ailleurs, la production mondiale de plastique pèse aujourd’hui pour 6% du total des émissions de CO2 contribuant au dérèglement climatique, et ce pourcentage est en augmentation. Si rien n’est fait, les émissions de CO2 résultant de la gestion des déchets plastiques pourraient tripler d’ici à 2030. La pollution plastique est donc un problème planétaire immense, dont les impacts écologiques et sanitaires sont de mieux en mieux documentés. Il doit être traité à la fois aux plans global et national, mais aussi localement, à l’échelle de chaque territoire.

Au plan économique, on estime que la pollution plastique coûte 73 M€ chaque année à “l’économie bleue” française, du fait des impacts sur les zones et les ressources dont dépendent les secteurs du tourisme, de la pêche et du commerce maritime. S’y ajoutent, pour les collectivités, les coûts liés au ramassage et au captage des déchets diffus dans les milieux naturels.

La lutte contre la pollution plastique recouvre donc des enjeux environnementaux et sanitaires, mais aussi économiques et industriels. Alors que la croissance de l’économie de livraison liée à la pandémie a considérablement augmenté le recours aux conditionnements plastique, les stratégies de réduction des usages doivent s’envisager en lien direct avec les professionnels concernés.

La Métropole Rouen Normandie s’est engagée dans une démarche “Métropole sans plastique” en partenariat avec le WWF. Dans la continuité de la COP 21, il s’agit d'articuler les efforts et les actions de la Métropole en vue de réduire les sources de pollution plastique sur son territoire. Ce projet mobilise et mobilisera de plus en plus dans une logique transversale les directions Déchets, Assainissement, Énergie et environnement, Éducation à l’environnement et pratiques durables. La Métropole Rouen Normandie entend accompagner l’ensemble des acteurs du territoire - collectivités, entreprises, ménages... - dans leurs efforts de sensibilisation et de réduction des usages et des impacts du plastique.

Des actions pour répondre à cette problématique sont d’ores et déjà engagées : écomanifestations culturelles ou sportives, clubs écosportifs, actions de ramassage des déchets avec les associations, expérimentation de plusieurs filets de collecte des déchets en rivière, expérimentation d’une démarche de mobilisation des habitants et commerçants dans un quartier à Rouen (propreté et prévention déchets – dépôts sauvages), labélisation « écocommerçant... Par ailleurs, la Métropole est signataire des chartes “Cantines sans plastique” et “Fleuves et rivières sans plastique”. Pour amplifier les efforts engagés, un plan d’action détaillé sera adopté par la Métropole avant la fin de l’année.

Dans cette dynamique, à l’occasion de la Journée mondiale des Océans qui aura lieu le 8 juin, une semaine d’actions de mobilisation citoyenne sera proposée du 5 au 13 juin avec les associations, les communes, les écoles et les centres de loisirs du territoire.

Voici les différents rendez-vous proposés :

Opérations de ramassage des déchets pour le grand Public

  • Samedi 5 juin de 14h30 à 16h30 sur les bords de la Filandre au Trait (au bout de la zone d’activité du Malaquis, rendez-vous au rond-point devant les berges de la Seine). Cet après-midi est organisé en collaboration avec la commune du Trait. Deux ramassages seront organisés :
    • Un dédié aux familles, avec animation sur la réduction des déchets puis ramassage de déchets « soft » avec découverte de la faune et de la flore du site (accompagnées par le service de l’éducation à l’environnement de la Métropole)
    • Un ramassage plus « extrême » (déchets souillés, sur les berges, fossés de la zone humide), encadré par l’association SURFRIDER 76.
    • Un goûter Zéro Déchet sera offert par la Métropole aux participants.
  • Samedi 5 juin à 14h sur les Bords de Seine à Elbeuf : ramassage organisé par la Ville d’Elbeuf et l’association EcoloMouv. 2 circuits seront proposés : un départ voie sur berge – Mairie d’Elbeuf et 1 départ sous le pont Jean Jaurès – Chemin du Halage.
  • Samedi 12 juin de 10h à 12h sur le Chemin de Halage à Saint-Étienne-du-Rouvray : ramassage organisé par CleanWalker Rouen (sous réserve de confirmation par l’organisateur).
  • Samedi 12 juin de 10h à 12h sur les Bords de Seine à Saint Aubin-les-Elbeuf : ramassage organisé par le Club de Canoé Kayak.
  • Dimanche 13 juin à 10h à Grand-Quevilly : ramassages organisés par CleanWalker Rouen. Infos des circuits de ramassage à venir.

Opérations de ramassage des déchets avec les centres de loisirs et établissements scolaires

  • Mardi 8 juin de 10h à 16h / École André Malraux à Duclair : animations pédagogiques sur la prévention des déchets et la ressource en eau, ramassage déchets et sensibilisation à la protection de la faune et de la flore (accompagnées par le service de l’éducation à l’environnement de la Métropole et le Syndicat Mixte du Bassin Versant de l'Austreberthe et du Saffimbec). Ces animations se dérouleront dans le Parc des Eaux Mêlées.
  • Mardi 8 juin de 14h à 16h « Sophro-déchet » animée par l’Écho des sens pour les stagiaires de la structure sociale Inseraction Elbeuf (départ du Hangar 106 à Rouen).
  • Mercredi 9 juin / centres de loisirs de Malaunay et Darnétal : Opération de ramassage au bord du Robec (Darnétal) et du Cailly (Malaunay) et animations sur la réduction des déchets et pollution de l’eau (accompagnées par le service de l’éducation à l’environnement de la Métropole et le Syndicat des bassins versants Cailly – Aubette – Robec).
  • Jeudi 10 juin de 9h à 16h / école André Basile à Saint Paer : animations pédagogiques sur la prévention des déchets et la ressource en eau.

En complément de ces rendez-vous, l’association SURFRIDER lance un Concours photo du 8 juin au 20 juillet sur le thème : « l’Océan est l’enfant du Ruisseau, préservons-les ! » (informations à venir sur www.surfrider.eu). Ce concours sera suivi d’une expo itinérante en septembre.

 

 

Métropole Rouen Normandie

Une Métropole étudiante

3 semaines 6 jours ago

Avec 45 000 étudiants et des offres de formations supérieures et de grandes écoles de haut niveau, la Métropole bénéficie de nombreux atouts. Un territoire où il fait bon étudier.

Premier pôle démographique et économique de Normandie, la Métropole accueille 45 000 étudiants, dont 5 200 internationaux, 6 campus  et des grandes écoles de renom dans de nombreux domaines : ingénierie, commerce et management, architecture et beaux-arts. Une vingtaine de lycées proposent des formations de techniciens supérieurs et de classes préparatoires aux grandes écoles. À seulement 1h10 de Paris et 40 min de la mer, le territoire offre un cadre de vie agréable et des opportunités professionnelles pour les étudiants et les jeunes diplômés.

Le campus du Madrillet
Sur 150 hectares, le campus Sciences & Ingénierie de Rouen, connu sous le nom  campus du Madrillet, à Saint-Etienne-du-Rouvray regroupe des écoles d’enseignement supérieur notamment l'INSA Rouen Normandie, l'ESIGELEC, le CESI, l'UFR des Sciences et Techniques et l'ESITECH et deux établissements de formation professionnelle, le lycée polyvalent Le Corbusier et le centre de formation pour apprentis (CFA) Lanfry. Le site est également dédié à l'implantation d'entreprises innovantes spécialisées dans les écotechnologies, intervenant dans les secteurs de l'énergie, la mobilité, l'écoconstruction, les systèmes intelligents... À l’échelle nationale, le site est classé parmi les dix plus importants campus dédiés à la formation et à la recherche en ingénierie. Niché dans un écrin de verdure, au cœur de la forêt du Rouvray, desservi par les transports en commun et à proximité directe de l'autoroute, il constitue un cadre d'études privilégié.


Encadré
Les 6 campus
L'offre de formations supérieures est riche et variée. Sur le territoire de la Métropole, elle se déploie principalement sur six campus : Mont-Saint-Aignan (sciences humaines et sociales, agrosciences/biologie et chimie, management/marketing), Sciences & Ingénierie à Saint-Etienne-du-Rouvray, , Pasteur à Rouen (pôle tertiaire dont droit et sciences éco gestion), Martainville à Rouen (pôle santé dont médecine et pharma), Elbeuf (multimédia et télécommunications) et Saint-Marc à Rouen (dont communication et commerce)

À partir du 27 mai, consultez les réponses des formations

Métropole Rouen Normandie
Vérifié
15 minutes ago
S'abonner à Flux Métropole Rouen Normandie